Celle(s) qui avai(en)t ouiné…

Tadaaaaaam ! Oncques, chérie-chérie, voici donc les réponses aux questions du concours, ainsi que le décompte des points : 

- réponse 1 : à 633 km de Bangkok, l’avion survole… la région de Rangoon. 

Chouyo = 3, les autres = 1 

- réponse 2 : Le nom original de Bangkok est : กรุงเทพมหานคร อมรรัตนโกสินทร์ มหินทรายุธยา มหาดิลกภพ นพรัตน์ราชธานีบุรีรมย์ อุดมราชนิเวศนมหาสถาน อมรพิมานอวตารสถิต สักกะทัตติยะวิษณุกรรมประสิทธิ, ce qui signifie : « Ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d’émeraude, ville imprenable du dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, généreuse dans l’énorme Palais Royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville dédiée à Indra et construite par Vishnukarn » 

La réponse a été donnée en premier par Pivoine, et complétée par Faustine… 

Pivoine et Faustine = 3, les autres = 1

- réponse 3 : la commerçante sur la photo vend du durian en tranches. 

Andaf = 3, les autres = 1 

- réponse 4 : à Ayutthaya,on peut voir un visage de Bouddha sculpté dans les racines d’un arbre. 

Kat = 3, les autres = 1 

- réponse 5 : le mot prononcé “Kou-aïe” en thaï signifie « zigounette » 

La réponse exacte a été donnée par Kat… andaf a donné une autre réponse qui correspond aussi, donc : 

Kat = 3, andaf = 1, les autres = 0 

- réponse 6 : la posture de Bouddha sur la photo est la prise de la Terre à témoin. 

Kat = 3, les autres = 1 

- réponse 7 : ce que la dame verse à la cuillère, sur la deuxième photo, est de la poudre de riz grillé… (Bravo Pivoine !) 

Pivoine = 3, les autres = 0 

- réponse 8 : Alex a tenu 19 jours seulement ! (et il a ‘achement bien fait, finalement…) avant de renoncer à devenir moine… 

Kat = 3, les autres = 0 

- réponse 9 : le serpent pèse 68 kilos, non compris le poulet qu’il a bouffé la veille… 

Pivoine = 3, les autres 0 

- réponse 10 : les éléphants de Mae Sae ont un talent tout particulier pour le football. 

Pivoine = 3, les autres = 1 

- réponse 11 : ta dévouée narratrice aura parcouru 1 380 km environ, au cours de son périple. 

Pivoine = 3, les autres = 1… 

Le décompte des points donne donc, dans l’ordre d’apparition à l’écran : 

Chouyo = 3 

Pivoine = 18 !!! (pour quelqu’un qui n’avait pas le temps, je trouve que tu te débrouille plutôt bien !) 

Maman at home= 4 

Andaf = 10 

Kat = 15 

Faustine = 9 

Daydreamer (qui se dore la patchole en Turquie pendant qu’on se les gèle menu-menu) = 1… 

Votre dévouée narratrice vous remercie de vos joyeuses participations. La gagnante du colis peut lui passer un coup de fil afin de se voir remettre céans et irl son cadal-qui-tue…

 —————————————————————————————-

Amie participante, tu n’as pas gagné et toi déçue ? donne donc tes coordonnées postales par mail (bien préciser « concours Thaïlande », steuple) et tu seras récompensée par un petit présent, également « made in Thaïland ». 

Parce que toutes, vous le valez bien, mes cocottes… 

Chiang Mai [เชียงใหม่] – la Rose du Nord –

Sur la route qui mène à Chiang-Mai, se laisser surprendre par le « White Temple »,  créé par Chalermchai Kositpipat.

Composé de 9 bâtiments, tous finement ciselés avec des incrustations de miroirs,  il s’agit là d’un chef d’oeuvre d’art contemporain, carrément surréaliste… à ne pas rater.

whitetemple3.jpg 

On peut voir dans le bâtiment principal, une fresque monumentale dénonçant le grand capitalisme, où l’on distingue le World Trade Center en flammes, une paire de Converse écrasées, et même… un tout petit Spiderman… (vous ne verrez pas d’images de la fresque, car photos interdites et site surveillé – comme partout - par gardes armés)

 whitetemple2.jpg

Le parc autour de l’oeuvre est une merveille : on peut y voir, entre autres, une réplique de Nessie…

whitetemple4.jpg

(Jolie, hein…)

whitetemple.jpg

(et d’autres sculptures un peu plus trash…)

Siroter – bêtement – un granité orange-carotte-amibes qui fera faire du rodéo aux entrailles jusqu’à Chiang Mai, ressentir un méchant vague à l’âme, téléphoner à Barbalala sur le portable d’Alex pour 5 bahts la minute (le tarif le plus compétitif du monde), le soleil se couche ici, là-bas il est treize heures…

Craquer pour des « carved soaps » (on ne trouve ces petits bonheurs qu’à Chiang Mai, où il y a même des écoles de sculpture…) fabriqués à la demande par une gracieuse jeune femme dans le hall de l’hôtel…

 carvedsoaps3.jpg

carvedsoaps1.jpg

craquer deux semaines de salaire – faran’g, le salaire – sur le marché nocturne de Chiang – Mai, craquer sur la beauté des Thaïs et faire l’andouille avec les gardes officiels (« sawa’t di k’aaaaa, ‘d’you like to take a picture with two lovely giiiirls, may k’a ? » dit avec une voix d’hôtesse de l’air… il était ravi…)

Le lendemain, fêter Song’k'ran (fête de l’eau, le nouvel an thaï…) un peu en avance et de façon non-officielle, voir rire les Thaïs, apprécier le fair-play d’Alex (il est de coutume de s’arroser copieusement : plus on est mouillé, plus on aura de la chance dans l’année à venir…)

Rentrer à Bangkok en TGV (Train à Grandes Vibrations…) datant à minima des années 30. Vitesse de pointe : 40 km/h, il faudra 16 h 30 de trajet pour arriver…

 chiangmai1.jpg

(c’est climatisé, il faut juste lancer le ventilo à la main une fois que le train est en marche…)

Ambiance prison de la Santé : le contrôleur a un flingue à la ceinture et un képi stylé Gestapolizei, mais il se charge de faire ton lit (à 19 heures…), et t’autorise même à fumer entre deux wagons, sur une plate-forme plus que branlante… on peut voir le ciel à travers la toile largement déchirée…

chiangmai2.jpg 

Il est écrit ici que le wagon sera fermé (au moyen d’une grosse barre de fer placée en travers de la porte) à 22 heures, pour le reste de la nuit. Il est donc conseillé de ne pas boire trop de Chang-Beer, car l’accès au marécage qui tient lieu de toilettes sera impossible jusqu’au matin.

Dormir un peu, se réveiller en pleine nuit et observer les gens qui dorment (parfois à même le sol) sur le quai d’une gare… déchiffrer le panneau indiquant Phitsanuloke…

Admirer le jour qui vient par la vitre crasseuse…

chiangmai3.jpg

Tenter d’oublier que demain à la même heure, Elle aura déjà quitté Bangkok…

Dernière question, amie lecteuse : combien de kilomètres sur le territoire thaïlandais, ta dévouée narratrice aura-t-elle parcouru, aller-retour ? (à vol de moineau…)

Mae Sae [แซ่แม่]

Apprécier l’aube fraîche de Mae Sae… un autre monde, dans une vallée entre Chiang-Rai et Chiang-Mai…

Se promener sur un radeau de fortune (Elle préfère nettement ceci aux gondoles de Venise…)

maesae8copie.jpg

Clic >> Plus grand… (Ventrebleu et prostipute, ils sont beaux, les thaïs… )

Se cacher dans une cabane surplombant la rivière (dont le sol est curieusement recouvert de… lino imitation parquet, quelle déception !!)…

maesae6copie.jpg

Découvrir un temple miniature, caché sous les arbres, évidemment dédié à Ganesh… Dieu à tête d’éléphant, issu de la mythologie indienne (tout comme Râma…)

maesae9copie.jpg

Surprendre un caméléon… politiquement  indécis, entre rester jaune ou devenir rouge…

maesae3copie.jpg

Chouchouter les éléphants, les vrais, leur donner des quintaux de bananes et de canne à sucre.

 maesae5copie.jpg

maesae4copie.jpg

(On dit pas beurk tant qu’on n’a pas goûté)

A propos, amie lecteuse, copain lecteur, question concours : les éléphants de Mae Sae ont un talent tout particulier pour un sport. Lequel ?

maesae2copie.jpg

Balancer une bonne grosse vanne pourrite à Greg et son neurone qui le valent bien et ce depuis le début du voyage…

Recevoir un message écrit au stylo bille et en thaï par Alex, sur un billet de bateau illustré de Poppy Flowers… (dont la traduction est : j’adhère au Bouddha, ses enseignements… et ses moines !!)

Quitter la vallée, direction Chiang-Mai (autrement dit Las Végas), dernière étape du voyage…

Dernière question et fin du concours demain soir… si ce n’est déjà fait, tu peux encore tenter de répondre aux questions qui ont été posées tout au long du parcours…

Ceux qui vivaient dans le Nord… (suite)

Partir de bon matin, avant que le soleil éblouisse les montagnes… il faut marcher une petite demi-heure… Bifurquer sur la gauche et chercher un panneau indicateur…

imgp3623copie.jpg

Il y a là quelques chiens et quelques enfants qui piaillent en jouant sur des balançoires de fortune, dans des hamacs suspendus…

Il y a là un enfant de cinq ou six ans, qui chassera d’un coup de pied une c*n de touriste qui a pénétré sous l’auvent de sa maison de paille, et a passé sa tête dans l’embrasure de la porte. Il faudrait leur dire… que c’est un privilège que d’être reçu par ces gens-là, qu’on n’est pas au zoo de Vincennes… qu’ en Occident, chez elle, cette dame à l’apparence fort bien éduquée ne ferait pas cela…

imgp3613copie.jpg

Les gens du Nord élèvent des abeilles pacifistes dans de petites ruches en bois, quelques poules et quelques chiens, mais pas de chat.

Les enfants du Nord qui ont de la chance, apprennent très tôt à apprivoiser les serpents, du moins à ne pas les craindre, c’est utile dans les montagnes…

imgp3646copie.jpg

 [Oui, hein...]

D’ailleurs, ami lecteur, copine lecteuse , question concours : quel est le poids en kilos de ce serpent, sachant qu’il est plus lourd que ta dévouée narratrice ?

imgp3654copie.jpg

Attendre le bateau sur les escaliers du Golden Triangle (du moins prétendu comme tel, le vrai point de rencontre des marchands d’opium est situé quelques kilomètres plus bas sur la route)…

Pourquoi Triangle d’Or ? Tout simplement parce que l’opium se payait en or…

 imgp3685copie.jpg

 

 ———————————————————–

Traverser le Mékong. A la nage ce serait faisable…

imgp3718copie.jpg

Franchir la frontière du Laos et se croire soudainement en Inde. Sur le rivage, des dizaines d’enfants qui chantonnent dans toutes les langues « gi’ me cent bahts… Miss… gi’me vingt bahts… »

Escalader une dune de sable ocre.

Observer cette femme sans âge, qui drape maladroitement son bébé dans un châle crasseux. Lui offrir des cigarettes, de l’eau en bouteille, elle sourit. Un enfant s’approche et s’agenouille.  » Wa’n, tou, trrri, f’o, faï… – il sourit – « miss… gi’me somesssssin’… saa’n bahts… ».

Le coeur brisé, il faut « donner le change » :  » – And me : neun’g, son’g, sa’m, si, h’a… » Il rit. Il hoche la tête : « Guu’d !! « 

imgp3721copie.jpg

Une vieille passe en baragouinant quelque chose en thaï. De sa bouche édentée jaillit un flot rouge foncé. Elle mâche du qat.

Et puis… faire quelque chose qu’Elle regrettera toujours : « Il est beau, ton bébé… c’est une fille ? Fais voir ? »

La gosse a la tête pleine de croûtes grisâtres, du sang séché a coulé de son oreille sur sa joue. Il semble dormir…

Cette fois, impossible de donner le change. Parler encore un peu, se lever, se cacher dans un coin pour pleurer sa honte d’occidentale.

Alex dira : « - C’est comme ça… Non, il n’est pas en train de mourir. (Tu mens, Alex…) Il n’est pas le seul… (c’est bien ça le problème, dit-Elle) si tu veux, je te fais voir deux kilomètres plus haut… (Elle verra en rentrant des vidéos… sidérantes). En Inde c’est pire, tu sais… » (Elle SAIT. C’est bien pour ça qu’Elle n’y va pas…)

Demain, en bonne touriste qui se respecte, Elle ira à Chiang Mai, faire pisser l’Ecureuil autant que possible, dans ce Las Vegas de la contrefaçon (mais pas que…). Claquer son budget shopping, marchander un peu, choisir des babioles pour Barbalala, Mademoiselle M, les amis, la famille… En attendant, il y a un médecin dans le groupe, qui a vu le bébé, mais qui ne peut rien faire. Rien. Pas le droit. Trop tard, aussi, sans doute…

Ne pas regarder les enfants du Mékong s’accrocher au bateau pour tenter de traverser… Se dire que le visa en forme de triangle isocèle indiquant « Myanar-Laos-Thaïland, 9 Apr 2553″ sera le seul sur son passeport, puisqu’Elle ne retournera plus jamais au Laos.

Faire semblant d’admirer un Bouddha géant de 10 mètres, entièrement plaqué or, sur l’autre rive, en territoire thaïlandais. Eldorado illusoire…

Ceux qui vivaient dans le Nord…

Quitter peu à peu la plaine centrale du Siam, direction le Nord, Chiang Rai…

Faire une halte au Wat Prakeo Don Tao… un temple destiné à instruire les jeunes moines, (un peu l’équivalent du  »séminaire » chez les catholiques…)

lampang1.jpg

lampang4.jpg

Où ces « moineaux », malgré l’interdiction faite aux femmes de les approcher, se poussent du coude en riant, lorsqu’Elle zoomera à fond, en mimant « chuuuut… » (ce qui lui vaudra un message personnel donné par Alex, un peu plus tard…)

 lampang3.jpg

Où l’on apprend avec surprise, amie lecteuse, que ce joli petit chat a lui-même été moine… durant un temps très court. Question concours : combien de jours Alex a-t-il tenu, avant de renoncer à prendre définitivement la robe orange (sans slaïpe en dessous) ? 

Poursuivre la route quelques heures…

Le paysage devient radicalement différent : en lieu et place de l’ambiance tropicale / cocotiers et du fourmillement permanent des villes, petites ou grandes,  la roche abrupte des belles montagnes bleutées, les fermes isolées, devant lesquelles on peut voir de grosses marmites,  ventrues et noires… Ce sont tout simplement des… poubelles (Elle aime le sens du raffinement bien particulier des thaïs…)

S’arrêter chez le guérillero le plus pacifiste du monde 

imgp3581copie.jpg

qui t’épluchera en quelques secondes les ananas qu’il fait pousser – seul depuis que sa femme est morte – , et ceci tant que tu voudras, des kilos d’ananas…

 imgp3557copie.jpg

pour trois fois quedall, tu peux aussi lui acheter quelques-uns de ces petits bonheurs…  il te fait fumer aussi, si tu lui demandes, ce truc qu’il porte à sa bouche, sans complexe aucun. C’est très bon. ça t’arrache un peu la ganache, mais au moins ça a du goût… et pourtant ce n’est pas de la กัญชา, prononcer « ka’n-ch’a »…

Poursuivre plus haut encore… s’extasier sur les chambres un peu vintage de l’hôtel Little Duck, se faire masser, demain y’a trekking…

Les crevettes qui dansent… [ กุ้งเต้น ]

Amie lecteuse, aujourd’hui Elle va te donner une recette de cuisine thaï, spécialité d’une petite bourgade du Nord, riante station balnéaire entourant un lac rose, la magique ville de Sam Ngao.

De Sukkhothaï, prendre vers l’ouest en direction de Tak, puis vers le Nord, en direction de Lampang…

Sam Ngao est une surprise. Bien loin des lieux réservés aux touristes, paisible et pourtant fort fréquentée par les autochtones, qui viennent pique-niquer à toute heure sur les berges du lac.

Sur le trottoir juste à côté de l’unique officine à souvenirs (pas chère et fort fournie), aviser une vieille avec une bassine en fer-blanc et une épuisette, et lui demander, en lui glissant dans la main 200 ou 300 bahts, de vous préparer des « crevettes qui dansent » :( กุ้งเต้น, prononcer kun’g-tè’n)

Aller acheter des babioles (dans la rue principale, face au bar, une boutique qui ne paie pas de mine vend de jolis pantalons thaï pour vraiment pas cher), le temps qu’elle aille… 

 Pêcher de jolies crevettes grises…

 crevettesquidansent.jpg

Préparer un mix d’oignon blanc, de basilic thaï, de poudre de perlimpinpin… *

 crevettes3.jpg

Ajouter du piment en poudre (prik), arroser de citron vert…

crevettes2.jpg

crevettes4.jpg

Ajouter les crevettes bien égouttées (vivantes, oui… ). Mélanger…

Admirer leur sens de la chorégraphie…

 crevettes5.jpg

Déguster tel quel, à la cuillère, arrosé de Chang Beer… ou d’une large couche d’eau jaune bien de chez nous, importée par on ne sait quel miracle, par Max…

Tu le crois ou pas, c’est mortal déliciousse… (on ne dit pas beuark tant qu’on n’a pas goûté…)

* Question concours : qu’est ce que donc que cette poudre que la dame verse à la cuillère, sur la deuxième photo ?

 

Celle qui s’habi h’ou…

Aujourd’hui, ami lecteur, copine lecteuse, on va causer un peu politique, une fois n’est pas coutume, n’est-ce pas ? 

Oui, paf, comme ça, entre la poire William’s et le Cantal, Chantal… 

Rassure-toi et ne fais pas tout de suite demi-tour, on va pas causer du nain dont le nom rime avec zizi, le notre qu’on-a-rien-qu’à-nous-quelle-misère… 

On va causer politique étrangère.

Ah, ça relève le niveau d’un cran, tudsuit, non ? 

Pars pas, on te dit !! 

Il était une fois, ami lecteur, un pays beau comme t’imagines même pas… un royaume, – un vrai avec de l’or un peu partout – dans lequel vivait autrefois un peuple pacifiste. Une contrée fertile, prospère, qui sut résister – à quel prix ? – aux nombreuses tentatives d’invasion dont elle fut victime de la part de ses proches voisins, au fil des siècles… 

Maintenant, ami lecteur, imagine-toi : 

- un pays dont le Roi serait le plus ancien monarque du monde (82 ans et… 64 ans de règne),

 - un pays dévasté par les inégalités, dirigé par l’armée plus que par son Roi lui-même… et qui connut depuis le début du règne de celui-ci pas moins qu’une vingtaine de coups d’Etat… le dernier, à l’initiative des royalistes, renversa le premier ministre, élu par le peuple… milliardaire qui avait pourtant mis en place de nombreux programmes sociaux, notamment un plan de santé permettant à chaque citoyen de se faire soigner à l’hopital pour 30 bahts (moins d’un euro…)

 - un pays où tu pourrais disposer de 10 jours de congé par an, et pas un de plus.

 - un pays où tu trouverais à chaque carrefour, un portrait de Sarko*y, seul ou avec Carla, en 4 mètres sur 3… dans chaque atelier, dans de nombreux taxis, commerces, sur des banderoles, 

 - un pays où tu ne pourrais, ami lecteur, avoir la liberté de tes propos et de tes opinions politiques sous peine de mort (encore en vigueur aujourd’hui, cet amendement est l’unique héritage exécutif du Roi… c’est dire !). Il te faudrait pour discuter, débattre, échanger à ce sujet, prendre la précaution de connaître la couleur politique de ton interlocuteur et mettre ta main devant la bouche si tu te trouves dans un lieu public (Elle a vérifié…) 

 - un pays où bien entendu, le contenu des journaux seraient aussi bridés que les yeux du rédacteur en chef… (les Guignols de l’Info et le Canard Enchaîné, ils n’imaginent même pas que ça puisse exister…), et où Propaganda et Exagéraciõn se donneraient la réplique… 

 - un pays où les opposants au régime sont qualifiés de “terroristes”, accusés de tuer les étrangers (une balle perdue, lorsqu’elle est repêchée à l’intérieur d’un quelqu’un, est forcément rouge…c’est incontestable), de détruire le pays et considérés par nombre de leurs concitoyens comme “pauvres, mal éduqués, ignorants”, “n’ayant aucune idée de ce qu’est la démocratie” (!!) - un pays où les minorités ethniques sont “parquées” (un peu comme les Indiens d’Amérique) dans des camps de rétention, par l’armée, sous prétexte “d’aide humanitaire et sanitaire” !!! Image de prévisualisation YouTube(merci Kadel)  - un pays dont le nom, paradoxalement, signifie « pays des hommes libres »… 

Et le Roi, dans tout ça ? n’ayant pour unique pouvoir exécutif que celui de condamner à mort, il laisse le navire dériver au gré des coups d’Etat, et se refuse même à commenter la crise qui déchire actuellement son pays… 

Elle a tenté de discuter de cela avec Alex, puisqu’il est citoyen thaï, qu’il a fait ses études en France… Simplement pour comprendre, quelques questions… Il porte au poignet un bracelet jaune sur lequel est écrit « We love our King »… Il se refuse à dire autre chose, même en privé, que : « le Roi, il est très bien. Il fait beaucoup de bien à son pays… Il ne faut pas parler avec les Rouges, tu sais… ni même les regarder ».

Comme argumentation, on peut faire mieux… 

Elle a observé des Rouges qui campaient sous la station du Skytrain. S’est arrêtée. Echanges de sawa’t di k’a, sourires, signes de victoire avec la main. D’autres, plus loin dans une impasse… même chose. Nulle méfiance, nulle menace, nul rejet dans leurs yeux… juste des sourires ponctués de « faran’g-séé’t » (française). 

Elle admire leur courage et les respecte, ne serait-ce que parce qu’ils refusent l’idée de vivre à genoux sans moufter. Et aussi parce que dans son propre pays, on ne verra jamais une lutte si acharnée pour préserver la liberté… 

Alors oui, définitivement… (ne te mets pas en couleurs, Alex, mais…) plutôt ‘hou que yo’h…

Sukhothaï – สุโขทัย [ L'aube du Bonheur ]

Fondée en 1238 par le Roi Sri Indrathit, qui mit fin au règne des khmers, Sukhothaï est considérée comme la capitale originelle du royaume de Siam.

Sukhothaï se haussa à l’apogée de sa grandeur, sous le règne de son troisième monarque, le Roi Ramkhamhaeng, qui apporta à la Nation des fondements solides dans les domaines de l’administration, la politique, l’économie et la religion. Il fut à l’origine, également, de la réforme de l’alphabet thaï…

sukhothai1.jpg

Parc National de Ramkhamhaeng

sukhothai2.jpg

sukhothai3.jpg

Si grand, si beau…

Il est représenté assis en lotus, une main tournée vers le ciel, l’autre dirigée vers la Terre.

Amie lecteuse, pote lecteur, question concours : donne le nom et la signification de cette posture de Bouddha…

Et puis…

Un coucher de soleil sur Sam Ngao…Où l’on trouve à l’heure de l’apéro, des « crevettes-qui-dansent« … (autre spécialité locale dont la recette te sera donnée demain…)

samngan.jpg

(Un peu comme les rencontres entre blogueuses, mais les genoux en devant…)

 

Phitsanuloke – พิษณุโลก – Song Khwae – [Deux Rivières]

A environ 370 km au nord de Bangkok.

Au 11ème siècle, la ville était traversée par la Nan et la Khwae Noi (d’où est tiré son nom : deux rivières), faisant de Phitsanuloke un site stratégique pour l’accès au Nord de la Thaïlande.

Une autre version concernant son nom consisterait à lire littéralement en thaï : « Paradis de Vischnü »…

Faire une halte à l’hôtel la Paloma, personnel fort serviable et piscine au deuxième étage, tarifs attractifs, (mais bouffe un peu limite…)

Ne surtout pas rater le faste marché nocturne, où l’on peut déguster :

imgp3412copie.jpg

De beaux asticots de rizière (comme à Koh Lanta, oui, mais pas vivants…)

 

imgp3411copie.jpg

Des insectes…

imgp3410copie.jpg

et autres bondieuseries…

(on ne dit pas beurk quand on n’a pas goûté. C’est assez bon, en fait, ça ressemble à des crackers soufflés pour l’apéro…)

On arrose le tout avec du thé-qui-mousse (Singha Beer is gooood for y’a emoticone), ou mieux, du saké-thaï…

imgp3430copie.jpg

(Au fait, on vous a pas présenté Alex, le plus beau guide touristique du monde, King of improved fiestas…)

 rhaalex.jpg

(Joli petit chat, hein ?… Oui, ça lui a fait pareil qu’à toi, amie lecteuse, quand Elle l’a vu à l’aéroport, avec sa pancarte… emoticone et aussi un peu tout du long…)

A propos de rivière, question : « pourquoi ne doit-on pas prononcer la rivière « kou-aïe », comme tout le monde a tendance à le faire, mais plutôt « kou-hey », pour désigner la célèbre rivière Kwaï ? Autrement dit, que signifie le mot prononcé « Kou-aïe » en thaï ?

Ayutthaya – พระนครศรีอยุธยา -

ayutthaya3.jpg

Fondée en 1350 par le roi U-Thong, puis pillée par les armées birmanes du roi Bayinnaung en 1569, la ville fut finalement détruite par celles du roi Hsinbyushin en 1767. Les représentations de Bouddha furent brûlées et décapitées, les temples mis à sac…

ayutthaya2.jpg 

Pour autant, Ayutthaya est encore considérée de nos jours comme la capitale d’un art majeur, en ce qui concerne la façon dont furent mises en valeur les représentations de Bouddha… et comme faisant partie du patrimoine de l’Humanité, selon l’Unesco…

[Mais tu sais ce que c'est : il y a toujours un jambon pour dire "Chérie, je me mets derrière la statue et tu prends une photo avec ma tête au dessus ?" - Hey, ducon, quand tu vas visiter l'Italie, tu te quilles sur les crucifix ?"]

De cette époque, il ne reste qu’un temple : le Wat Na Phra Men, au coeur d’un jardin magnifique qui jouxte le parc historique…

ayutthaya1.jpg 

en sortant, prenez tout de suite à droite, et longez le côté du Wat : il y a là un petit marché traditionnel où vous pouvez acheter pour quelques bahts de quoi vous restaurer…

Le nom d’Ayutthaya vient de celui de la ville du Ayodhya, en Inde. Cette ville est en effet celle de Rāma, héros de la légende de Rāmāyana (on y reviendra…)

Ce nom signifie « qui ne peut être conquis » en sanskrit

La terre ici est argileuse, incroyablement rouge…

Question concours, camarade lecteur, amie lecteuse : « sur quel support inhabituel, peut-on voir à Ayutthaya, un visage de Bouddha sculpté ? »

12


Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
troisab1210yahoofr |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres